BIRDY

(UK / POP FOLK)
Dimanche 09 Juillet
Scène Paul Mas

Petite touche de grâce dans un monde de brutes, plume légère lâchée aux vents contraires d’une pop toujours plus exubérante et provocante, Birdy n’en finit plus, depuis son apparition sur nos écrans radar en 2011 avec ses reprises de “Skinny love” de Bon Iver et “People help people” de Cherry Ghost, de nous envoûter avec sa voix chaude et ses mélodies douces. Des reprises composant son premier album éponyme à ses incursions au cinéma, où elle apparaît dans les bandes-originales de “Hunger games” et “Nos étoiles contraires”, en passant par ses deux albums de compositions, “Fire within” (2013) et “Beautiful lies” (2016), la jeune chanteuse anglaise nous séduit à chaque fois par sa délicatesse, son humanité, l’élégance et la richesse de son univers. Du haut de sa vingtaine tout sauf insolente, Birdy suit son chemin, tout en douceur, entre pop nostalgique et folk racée, nous emmenant dans un périple entre beauté et émotion.

Loin de toute surenchère, de toute tentation de coller à l’air du temps, à ces modes éphémères souvent vaines et vides de sens, Birdy préfère  manier l’art de la tension sans agression, de la caresse suave et chaude, allant explorer de nouvelles sphères sonores presque sans en avoir l’air. On pourrait croire qu’en s’installant derrière son piano, elle se cache, se protège, alors que, tout au contraire, c’est là qu’elle libère toute la puissance de son talent, cette voix qui nous enveloppe et dresse en quelques notes seulement la quasi totalité de nos poils. On ne saurait trouver plus bel écrin que le Parc de Valmy pour se laisser aller à la tendre suavité de cette voix aux multiples reliefs, pour se laisser envoûter par son univers éthéré, se fondre dans une atmosphérique pop folk et se laisser irrémédiablement emporter par son divin chant de sirène.

Partager cette page